La ruchette.

 

A quoi ça sert.

J'ai acheté une ruchette, superbe pour mettre dans mon rucher afin de recueillir d'éventuels essaims.

Lourde, sans possibilité de fermeture, elle reste peu pratique lorsqu'on est appellé pour attraper un essaim.

Un ami apiculteur (merci Jacques), m'a prété la sienne lors de mon premier essaim. Elle est légère, pratique à l'usage, facilement transportable, en contre plaqué donc facile à construire.

 

La voici en photos, avec tous les détails qui permettront d'en construire une à l'identique.

 

Vue de la ruchette.

 

 

Intérieur de la ruchette.

 

 

Détails des glissières.

 

La poignée.

 

J'ai construit la mienne avec quelques modifications, pour encore plus de practicité.

Plus haute, elle permet de mettre une planchette pour bloquer les cadres pour plus de sureté lors des voyages, la fermeture se fait par le dessus de la boite, ce qui ne laisse aucune place possible aux abeilles pour passer entre la charnière et la plaque.

La poignée, plus grande, permet de concevoir une fermeture symétrique pour faire une sorte d'entonnoir lorsque la ruchette est ouverte.

 

 

Enfin, la fermeture de l'entrée est garantie par deux taquets fixés sur la planche de fond, qui indiquent alors le bon verrouillage de celui-ci.

Ses dimensions sont les suivantes :

Côté court : 2 X 37 X 20 en épaisseur 10 mm

Côté long 2 X 50 X 37 en épaisseur 5 mm

Ouverture : 50 X 50 mm

Le fond est doublé : 52,3 X 20 en 5 mm épaisseur et 51 X 18 en 5 mm épaisseur

Les baguettes utilisées pour faire les glissièrse sont des carrés de 10 X 10 mm

 

Coût avec les charnières : environ 20 euros.